C’est l’heure de la diversitification…

Diversification bébéAh la diversification… C’est le moment où l’on introduit des aliments autres que le lait dans l’alimentation du bébé. C’est une étape importante où l’on débute son éducation au goût … Ça parait simple comme ça pourtant personne n’est d’accord sur comment la mettre en pratique. Quand la commencer? Comment procéder? Petits-pots ou fait maison?… En tout cas, bébé va adorer!

En posant la question autour de soi, on se rend compte que chacun fait différemment (même en suivant les conseils de leur pédiatre), entre 3 et 6 mois. Pourtant, l’OMS recommande un allaitement maternel exclusif de 6 mois… Il faut savoir aussi qu’il est fortement recommandé aux parents ayant l’un (ou plus) de ces problèmes de ne pas commencer la diversification avant 6 mois pour réduire les risques que leur enfant développe des allergies alimentaires: eczéma, asthme, allergie alimentaire. Par ailleurs, il est également recommandé aux mères allaitantes d’éviter de consommer des arachides ou fruits à coque.

Vous savez enfin quand vous allez donner son premier vrai repas à votre bébé. Là encore, les avis sont partagés. Fruits ou légumes en premier? Là, les avis sont plutôt unanimes: les légumes, pour ne pas habituer bébé au goût sucré (il risquerait de rejeter les légumes par la suite). Un seul légume exclusivement (avec juste son eau de cuisson)? un peu de matière grasse? un légume avec en plus un morceau de carotte et de pomme de terre? un légume différemment chaque jour ou un même légume pendant plusieurs jours? Sachez que l’idéal est d’introduire un légume pendant 5 jours, ce qui permet d’habituer le bébé au nouveau goût et de surveiller toute réaction allergique.

Certains aliments sont à éviter avant 12 mois, en particulier : œuf, poisson, agrume, fruit exotique, fruit rouge, fruit à poil, lentilles, chou, pois cassés, choux-fleurs, salsifis mais aussi arachide, graines de sésame ou de tournesol. Quoique, en ce qui concerne les œufs, des études récentes tendent à démontrer qu’il ne faut pas les introduire avant 8 mois mais pas après 10 mois non plus. Bref, tout ça c’est un vrai casse-tête devant lequel on peut vite se sentir désarmé.

Il faut aussi éviter d’ajouter sucre et sel avant l’âge de 2 ans et limiter le miel. Le lait reste malgré tout un point essentiel de l’alimentation du bébé et il faut donc maintenir les biberons du matin et du soir et proposer aussi un peu de lait avec le petit pot du midi ou du goûter.

Enfin, pour choisir entre petits-pots et cuisine maison, c’est un choix personnel qui va aussi dépendre du temps que vous avez devant vous. Attention, si vous optez pour les petits-pots à bien les choisir: sans sucre ajouté, sans sel ajouté, sans colorant, sans conservateurs et pour les premiers petits-pots (juste les légume et l’eau de cuisson). Vous pouvez aussi les prendre bio pour réduire les pesticides  potentiellement présents. Si vous faites la cuisine maison, pensez à ne bien utiliser aucun élément contenant du Bisphénol A (BPA).

Et vous, comment avez-vous procédé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *